SALSA CUBAINE

Venant tout droit de Cuba, elle attire de plus en plus de personnes. Elle ne ressemble en rien aux autres danses dites "latines". Dans la salsa, pas de ligne de danse à respecter, on joue avec son partenaire comme en rock. De plus, le rythme dynamique et riche fait beaucoup d’adeptes.

Il existe différent style de salsa en couple : cubaine, portoricaine et new-yorkaise.

La danse salsa-Ragga (ou salsa Ragga) fusionne les steps (pas/mouvements) issus de la salsa cubaine et Portoricaine, du Ragga jamaïcain ( Dancehall ) et plus généralement de danses afro-caribéennes. Pratiquée seul(e), elle ouvre de nouvelles perspectives de pratique de danse sur des couples "musique-danse" jusqu'alors non associés (par exemple : danser du dancehall sur des musiques de salsa ou inversement est désormais possible). Les styles musicaux couramment associés à la danse sont : salsadancehallreggaetón, salsa-ragga, salsatonr'n'b.

Cette danse est à ne pas confondre avec le Ragga Jam Salsa, qui est un rapprochement de la salsa avec le Ragga Jam à influence hip-hop.

SALSATON

La Zumba Fitness à la fois  tonique et sensuelle

cette danse est pratiquée sous forme de cours collectif chorégraphié sur de la musique latine, combinant fitness, aérobic et pas de danse (salsa, cumbia, merengue…). Ce cours de gym latine alterne exercices lents et rapides pour travailler tous les muscles du corps.

Un cours de Zumba dure environ 1 heure.

déroulement du cours

Échauffements : 5 mins.

Chorégraphies : 30-35 mins

Séquence renfo :10 à 15 mins (AFC)

 Retour au calme et étirements

ZUMBA

Dans l’air du temps et ultra sexy, le cabaret est un cours unique. Un des seuls à se proposer DANS LE 66 (et préparant aux auditions).
Inspiré par les plus grands cabarets
(Crazy Horse) et les plus grandes comédies musicales (Chicago), le style est très théâtral et la mise en scène primordiale.
La posture du corps est très importante, c’est pour ça qu’ici on vient en talons
(même quand on est un garçon) !
L’échauffement (abdos/fessiers-stretching) prépare à la mise en avant du corps.
Puis on commence
dans une ambiance glamour.

CABARET

Ces danses et chants comprend des mouvements de bras, de hanches ou de pieds. De ce déplacer dans un espace bien défini selon l'histoire que nous voulons raconter. Rien n'est fait au hasard ! Chaque mouvement des bras et des mains possède une signification symbolique qui accompagne un récit gestuel d'une légende.

De nombreux mouvements et pas de danse, comme le tu’e (le coup de pied) ou le pa’oti.

Les Ote'a sont formés de percussion à base de to'ere, Pahu, faakete, ...

Le rythme des percussions et le balancement des hanches de la danseuse sont liés, où se succèdent des phases lentes et d'accélérations rapides.

Le Ori Tahiti se danse généralement avec des costumes végétaux, 'ahu more plus communément appelé more, des jupes en fibres végétales, et des couronnes. Les hommes (tane) sont torse nu et souvent tatoués, et les vahine portent des soutiens-gorge en noix de coco. D'autres costumes sont également utilisés, fabriqué en feuilles de auti sacré, en tissu pareo ou en tapa, plus généralement réservés aux ’aparima.

DANSES POLYNESIENNES

La gym douce, c’est pour tout le monde ! Elle est bien entendu recommandée aux personnes âgées en bonne santé : c’est une manière agréable et sans risques d’entretenir la forme, d’améliorer sa souplesse et de protéger ses articulations. Les femmes enceintes peuvent également pratiquer la gymnastique douce. Sans aucun danger pour la maman ou le bébé, certains exercices sont parfaits pour soulager un mal de dos, améliorer la circulation sanguine dans les jambes, ou apaiser une tension dans la nuque et les épaules

GYM DOUCE

AU QUOTIDIEN 

Le stretching améliore la souplesse, l'amplitude du mouvement, il débarrasse certains muscles de leur raideur.

Ses applications dans la vie quotidienne sont multiples : lorsque la silhouette se trouve chaque jour de longues heures dans une mauvaise posture, par exemple devant un écran d'ordinateur, ou au volant d'un véhicule, les muscles adoptent à la longue ces positions. Apparaissent alors des douleurs, qui finissent par devenir chroniques. Le stretching permet au muscle de s'assouplir, et de retrouver une position plus anatomique.

Pour les sportifs

La pratique du stretching est aussi prisée par les sportifs. En effet, elle permet une récupération plus rapide après l'effort, et diminue sensiblement les risques de courbatures. Ces douleurs liées, entre autres, à des micro-lésions des cellules musculaires ainsi qu'à de petits épanchements des vaisseaux sanguins sont parfois très handicapantes, et peuvent être évitées grâce aux étirements.

Attention, ces étirements doivent être pratiqués avec quelques précautions : pas immédiatement après l'effort, seulement après un certain laps de temps, et sur des petites séquences de 7 à 10 secondes, à répétition.

STRETCHING

AU QUOTIDIEN 

Le stretching améliore la souplesse, l'amplitude du mouvement, il débarrasse certains muscles de leur raideur.

Ses applications dans la vie quotidienne sont multiples : lorsque la silhouette se trouve chaque jour de longues heures dans une mauvaise posture, par exemple devant un écran d'ordinateur, ou au volant d'un véhicule, les muscles adoptent à la longue ces positions. Apparaissent alors des douleurs, qui finissent par devenir chroniques. Le stretching permet au muscle de s'assouplir, et de retrouver une position plus anatomique.

Pour les sportifs

La pratique du stretching est aussi prisée par les sportifs. En effet, elle permet une récupération plus rapide après l'effort, et diminue sensiblement les risques de courbatures. Ces douleurs liées, entre autres, à des micro-lésions des cellules musculaires ainsi qu'à de petits épanchements des vaisseaux sanguins sont parfois très handicapantes, et peuvent être évitées grâce aux étirements.

Attention, ces étirements doivent être pratiqués avec quelques précautions : pas immédiatement après l'effort, seulement après un certain laps de temps, et sur des petites séquences de 7 à 10 secondes, à répétition.

STRETCHING

KIZOMBA

KIZOMBA

Kizomba est un genre musical et de danse originaire d'Angola. Le terme "Kizomba" provient de l'expression linguistique Kimbundu, qui signifie "fête".
Kizomba en tant que danse est née dans les années 80, à Luanda, après de grandes influences musicales du Zouk (Antilles) et a son origine dans le Semba. Il est important de dire que les grandes fêtes entre amis étaient déjà appelées "Kizombadas" dans les années 60, car à cette époque il n'existait pas de kizomba en tant que danse ou genre musical.
Dès les années 50/60 les personnes dansaient le Semba et d'autres danses traditionnelles en Angola. Étaient également dansés beaucoup d'autres styles de danse d'autres continents, vu que l'Angola et le reste de l'Afrique ont reçu l'influence de nombreuses autres cultures, après la colonisation en Afrique aux alentours du XIVe et du XVe siècle. Il en a résulté une fusion des rythmes africains et de la façon de danser en couple importée de la société européenne.
Ces influences européennes ainsi que les influences qui venaient de l'Amérique du Sud, comme par exemple l'Argentine et Cuba (Tango et Merengue), ont changé la façon dont les gens dansaient dans les "Kizombadas."

 

Kizomba est un genre musical et de danse originaire d'Angola. Le terme "Kizomba" provient de l'expression linguistique Kimbundu, qui signifie "fête".
Kizomba en tant que danse est née dans les années 80, à Luanda, après de grandes influences musicales du Zouk (Antilles) et a son origine dans le Semba. Il est important de dire que les grandes fêtes entre amis étaient déjà appelées "Kizombadas" dans les années 60, car à cette époque il n'existait pas de kizomba en tant que danse ou genre musical.
Dès les années 50/60 les personnes dansaient le Semba et d'autres danses traditionnelles en Angola. Étaient également dansés beaucoup d'autres styles de danse d'autres continents, vu que l'Angola et le reste de l'Afrique ont reçu l'influence de nombreuses autres cultures, après la colonisation en Afrique aux alentours du XIVe et du XVe siècle. Il en a résulté une fusion des rythmes africains et de la façon de danser en couple importée de la société européenne.
Ces influences européennes ainsi que les influences qui venaient de l'Amérique du Sud, comme par exemple l'Argentine et Cuba (Tango et Merengue), ont changé la façon dont les gens dansaient dans les "Kizombadas."

 

BALLET DANCE

Le ballet est un genre dramatique dont l'action est figurée par des pantomimes et des danses. Ses origines remontent à la Renaissance italienne (xve siècle). Primitivement développé à la cour d'Italie, le ballet a reçu ses lettres de noblesse en France, puis en Russie, en tant que danse-spectacle.

Au xviie siècle, le développement important qu'a connu le ballet à la cour de Louis XIV explique l'origine française de la plupart des termes de vocabulaire de la danse.

Selon les époques, les pays et les courants, le spectacle chorégraphique peut intégrer de la musique, du chant, du texte, des décors, voire des machineries.

Comme l'opéra, le ballet peut, être, organisé de deux manières :

  • soit en une succession de « numéros » ou « entrées » ;

  • soit « en continu ».

La structure du ballet « à entrées » est la plus ancienne : des danses s'enchaînent les unes après les autres comme autant d'épisodes distincts.

Revue latino cabaret show

partenaire du Latin'Tropic show by Crystelle

© 2016 by Latino Cabaret Show

Proudly created with pascal jouhault

  • Facebook
  • instagram
  • YouTube Social  Icon